Une nouvelle étude fait un lien entre la pollution et les altérations du microbiome intestinal

Une nouvelle étude fait un lien entre la pollution et les altérations du microbiome intestinal

 

Une nouvelle recherche  souligne que nous avons dix fois plus de cellules microbiennes en nous (100 trillions) que de cellules humaines.

Les polluants alimentaires pourraient avoir un effet important sur ceux qui y sont très exposés, et cela provoquerait toutes sortes de maladies chroniques !


Une nouvelle recherche  souligne que nous avons dix fois plus de cellules microbiennes en nous (100 trillions) que de cellules humaines. Ces bactéries se retrouvent principalement dans l’intestin, mais sont aussi présentes sur la peau, dans la bouche et même dans nos poumons. Il est maintenant aussi démontré que le microbiome intestinal influence nos comportements alimentaires, nous ne sommes donc qu’à moitié maîtres de nous même ! Ses perturbations sont impliquées dans l’étiologie de nombreuses maladies chroniques.

Il est particulièrement important de noter que les études de toxicité des produits chimiques négligent systématiquement les effets sur le microbiome intestinal. Ainsi, des polluants comme le glyphosate, principe actif du Roundup, sont considérés comme sans effets chez l’homme parce-qu’ils n’ont pas de cibles dans les cellules animales, alors qu’ils sont brevetés comme antibiotiques et pourraient avoir des effets ravageurs sur le microbiome intestinal.

Les polluants alimentaires pourraient avoir un effet important sur ceux qui y sont très exposés, et cela provoquerait toutes sortes de maladies chroniques !

la publication Kun-Lu-al-2015

Fermer le menu