Retour des essais aux champs : Juillet 2002

mais NK603


Les nouvelles autorisations d’expérimentations d’OGM en plein champ données par le gouvernement français ne tiennent pas compte des résultats du débat public et du rapport des sages sur ce sujet. Le minimum requis sur la connaissance des risques sur la santé n’est pas atteint et les diffusions sont possibles. On prend en otage l’agriculture française et la santé humaine pour des raisons économiques, qui évitent simplement quelques essais de plus en serres. Nous dénonçons gravement ces lacunes.

Pr. Gilles-Eric SERALINI, Président du Conseil Scientifique du CRII-GEN Corinne LEPAGE, Présidente du CRII-GEN

Fermer le menu