Les perturbateurs endocriniens : des « spams » de la communication cellulaire

Les perturbateurs endocriniens : des « spams » de la communication cellulaire

Médecine & Enfance. 2013;33:45-51

 

Les perturbateurs endocriniens : des « spams » de la communication cellulaire

N. Defarge, G.E. Séralini, Université de Caen, Institut de biologie et Pôle risques, qualité et environnement durable, MRSH-CNRS, Caen

Télécharger l’article

Defarge-Seralini-2013-PE-Spam

Fermer le menu