La justice se prononce en faveur d’un environnement sain – Une belle victoire pour le CRIIGEN ! 15 janvier 2019

La justice se prononce en faveur d’un environnement sain – Une belle victoire pour le CRIIGEN ! 15 janvier 2019

15 janvier 2019 : Le tribunal administratif de Lyon a aujourd’hui donné raison à l’association CRIIGEN, représentée par Maître Corinne Lepage, du cabinet Huglo Lepage, et également Présidente de Justice Pesticides,  dans le recours déposé le 27 avril 2017 contre l’autorisation par l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de l’herbicide Roundup Pro 360 à base de glyphosate (Affaire N° 1704067, https://www.justicepesticides.org/juridic_case/criigen-contre-anses-2/).

roundup pro 360

Par son ordonnance du 15 janvier, la 6ème chambre du TA de Lyon annule la décision du 6 mars 2017 par laquelle le directeur général de l’ANSES a autorisé la mise sur le marché du Roundup Pro 360.

 

Le tribunal reconnaît en effet que le Roundup est probablement cancérogène et que la décision d’autoriser la mise sur le marché du Roundup Pro 360 ne respecte pas le principe de précaution et représente une erreur manifeste d’appréciation de la part de l’agence. Il estime qu’il n’y a même pas besoin de saisir la Cour de Justice de l’Union Européenne pour estimer le CRIIGEN fondé à demander l’annulation de l’autorisation de mise sur le marché.

 

Joël Spiroux de Vendômois, Président du CRIIGEN, déclare : « C’est une très belle victoire pour la santé publique et le CRIIGEN. Cette décision représente un vrai désaveu de l’ANSES qui devrait n’avoir qu’un seul objectif, la protection de la population ».

 

Pour les écologistes, et tous les Français, cette nouvelle représente une immense victoire pour la protection de la santé humaine et de l’environnement et pour toutes les associations qui luttent contre l’utilisation de pesticides toxiques mal évalués. Elle constitue également un magnifique encouragement pour toutes les victimes des pesticides qui sont dans des procédures judiciaires suite aux maladies causées par l’utilisation de ces produits, comme Dewayne Johnson (https://www.justicepesticides.org/juridic_case/dewayne-johnson-contre-monsanto/) et des milliers d’autres aux Etats-Unis ou la famille Grataloup en France (https://www.justicepesticides.org/juridic_case/grataloup-contre-monsanto-et-novajardin/).

 

Pour le CRIIGEN, les arguments du tribunal devraient sans aucun doute s’appliquer à tous les herbicides à base de glyphosate mis sur le marché et l’association prendra les initiatives nécessaires auprès des autorités pour les faire interdire au plus vite et préserver l’environnement et la santé humaine de ces produits dont il dénonce la dangerosité depuis près de 20 ans.

Fermer le menu