Support Séralini Team for GMO Risk Research - CRIIGEN
Soutenir le CRIIGEN

LES OGM fabriqués au lycée avec quelle sécurité ?

Mardi 1 Février 2011
Depuis plusieurs années les programmes de Sciences de la Vie et de la Terre des lycées prévoient d’enseigner la transgénèse, technique d'obtention des OGM, aux élèves de terminale scientifique (option spécialité bio), et depuis la rentrée 2010 à tous les élèves des classes de secondes générales et technologiques. Cet enseignement propose des travaux pratiques portant sur la transformation de levures et de bactéries grâce à des kits dont la manipulation exige normalement de strictes précautions d’emploi, notamment en raison de l’utilisation d'un gène de résistance à un antibiotique, l’ampicilline, utilisé en médecine humaine. 
Devant la banalisation de ces manipulations, le CRIIGEN :
  • S'inquiète du fait que ce sujet sensible fasse l'objet de travaux pratiques où la transgénèse est présentée comme une technique totalement maîtrisée auprès de jeunes élèves n'ayant pas le recul nécessaire pour apprécier les conséquences et les retombées de telles technologies,
  • Regrette que le temps imparti à l’enseignement de cette biotechnologie (acquisition d’un « savoir-faire ») soit pris sur celui nécessaire à l’acquisition de connaissances en biologie et de l'observation (exercice du « regard »),
  • S’interroge sur les conditions de sécurité dans lesquelles ces expériences seront conduites pour éviter une contamination de l’environnement par les réactifs utilisés et les produits obtenus lors des séances de travaux pratiques, et s'interroge sur l'équipement de stérilisation, d'autoclavage ou de décontamination des lycées,
  • Se questionne aussi sur la violation des directives européennes encadrant les manipulations des OGM en espaces confinés. 

En attendant un débat contradictoire public sur ce sujet à l'APBG, association de professeurs qui promeut la vente de ces kits, avec par exemple le CRIIGEN et le groupe de lobbys des biotechnologies bien connu DEBA, cité par l'APBG, et en attendant une information transparente et contradictoire sur les risques, le CRIIGEN propose un moratoire sur la vente de ces kits à des fins d'éducation dans l'enseignement secondaire.

Contact: criigen@unicaen.fr
Janvier 2011