Support Séralini Team for GMO Risk Research - CRIIGEN
Soutenir le CRIIGEN

La Fondation Sciences Citoyennes et ENSSER heureux du rendu du procès de GE Séralini ! 20 janv. 2011

Jeudi 20 Janvier 2011

 

voir ici : http://www.terre.tv/fr/3472_le-lanceur-dalerte-gilles-eric-seralini-attaque-en-diffamation- 

La Fondation Sciences Citoyennes et le réseau de chercheurs européens engagés pour une responsabilité sociale et environnementale (ENSSER) se félicitent du jugement rendu par le Tribunal de Grande Instance de Paris dans le procès en diffamation intenté par Gilles-Eric Séralini, Professeur à l’Université de Caen, président du Conseil scientifique du CRIIGEN (Comité de recherche et d’information indépendantes sur le génie génétique) et spécialiste des effets des pesticides et des OGM sur la santé. Ce procès visait le lobby des biotechnologies incarné par l’Association française des biotechnologies végétales (AFBV) et son président Marc Fellous. Celui-ci a été condamné à 4000 € de remboursement de frais de justice ainsi qu’à 1000 €  d’amende avec sursis et 1 € de dommages et intérêts. 

Après la publication de ses contre-expertises remettant en cause l’innocuité sanitaire de trois maïs OGM de la firme Monsanto, et interrogeant donc le bien-fondé des autorisations délivrées par la commission européenne sur l’avis de l’Agence européenne de sécurité des aliments (AESA), G. -E. Séralini a fait l’objet d’une violente campagne de dénigrement, notamment de la part de scientifiques de l’AFBV dont de nombreux membres sont directement liés aux firmes de biotechnologies, soit parce qu’ils sont en relation d’affaires avec elles, soit parce qu’ils occupent des fonctions dans ces groupes industriels. 

Ce verdict condamne la démarche de certains scientifiques qui utilisent les armes du discrédit mensonger pour masquer leur incapacité à porter une contradiction argumentée, encadrée par les règles de déontologie et les procédures en vigueur au sein de la communauté scientifique. En plein scandale sanitaire autour du Médiator et de nombreuses autres affaires (perchloroéthylène, héparine chinoise, bisphénol A,...) où se multiplient les exemples de conflits d’intérêt, il est urgent de promouvoir le respect d’une expertise transparente et contradictoire comme l’ont manifesté plus de 1000 scientifiques à travers le monde et 15000 citoyens en apportant leur soutien à Gilles-Eric Séralini.