Support Séralini Team for GMO Risk Research - CRIIGEN
Soutenir le CRIIGEN

Le maïs OGM alimentaire NK603 contient des substances actives qui ont échappé à la réglementation

Mercredi 18 Janvier 2017

/user/image/communiquePicture_036903.pngL’autorisation des OGM alimentaires repose sur des analyses comparant l’OGM avec la plante dont il est issu. Ces analyses sont généralement restreintes à l’étude des profils nutritionnels (sucres, protéines, lipides, vitamines…).


Nous avons utilisés de nouvelles méthodes analytiques haut-débit afin de comparer un maïs OGM (NK603) à son équivalent non OGM. Cette étude montre que de nombreuses molécules (protéines, nutriments, antioxidants) sont présentes à des concentrations différentes entre la plante OGM et non-OGM. Certaines de ses molécules sont connues pour avoir des toxiques ou bénéfiques sur la santé des organismes qui les consomment. En particulier, le maïs OGM contenait une concentration élevée de polyamines.


La consommation de ces maïs par des rats dans une autre étude avait suggéré que l’OGM pouvait avoir des effets délétères sur la santé. Cette nouvelle étude confirme que le maïs OGM alimentaire NK603 n’a pas les même propriétés nutritionnelles que le maïs non OGM.


Les méthodes d’études des OGM nécessitent d’être modernisées afin de quantifier un spectre plus large de molécules actives.


Reference:  Mesnage R, Agapito-Tenfen S, Vilperte V, Renney G, Ward M, Séralini GE, Nodari N, Antoniou M. (2016) An integrated multi-omics analysis of the NK603 Roundup-tolerant GM maize reveals metabolism disturbances caused by the transformation process. Sci. Rep. 6: 37855.