Support Séralini Team for GMO Risk Research - CRIIGEN
Soutenir le CRIIGEN

Les communiqués de presse

Bienvenue sur la page du Criigen dédiée à l'actualité et la publication des communiqués de presse de l'association. Vous trouverez ici tous les liens utiles, les informations et les documents nécessaires pour suivre l'actualité du Criigen et contacter ses membres. 

Il n'existe pas de rapport de l'académie de médecine : janvier 2003

Jeudi 11 Janvier 2007
Ill n'y a pas de rapport de l'Académie de médecine sur les OGM, affirment dans un communiqué l'Observatoire de vigilance et d'alerte écologique (OVALE) et le CRII-GEN, diffusé vendredi. L'Observatoire, qui voulait analyser le prétendu rapport, a cherché à se le procurer auprès de l'Académie. Corinne Lepage, co-fondatrice d'OVALE avec Michèle Rivasi, s'est vue répondre que le rapport n'existait pas et que seul un communiqué avait été diffusé en décembre dernier.
OVALE et le CRII-GEN s'étonnent d'un tel fonctionnement et considèrent qu'il s'agit là d'une supercherie qui n'est pas digne d'une institution aussi prestigieuse que l'Académie de médecine. Du coup, le communiqué, déjà criticable sur le fond, perd toute crédibilité. Dans ce communiqué, l'Académie de médecine ne mettait en avant que les avantages économiques escomptés, au détriment de l'impact sanitaire. On peut donc s'interroger sur les visées réelles d'un tel "avis", sachant qu'aucune étude sanitaire n'a pu confirmer ou infirmer une telle conclusion, qui donne le feu vert à "une introduction et une production raisonnée" des OGM, selon cet avis qui n'en est pas un !

Avis de l'Académie de Médecine sur les OGM : Décembre 2002

Jeudi 11 Janvier 2007
Le CRII-GEN (Comité de Recherche et d'Information Indépendantes sur le Génie Génétique) dénonce l'avis récent de l'Académie de Médecine sur les OGM, à cause de son aspect réducteur, et des conseils économiques qui y sont présents. Les opinions économiques sur la nécessité du développement des OGM dépassent en effet les compétences de cette Académie, dont l'attitude a le mérite de démontrer la dépendance inquiétante des institutions scientifiques aux puissances financières et aux intérêts privés des spéculateurs. Les conséquences environnementales des OGM ne sont pas prises en compte, notamment dans leur dimension évolutive. En fait, l'avis ressemble davantage à l'argumentation publicitaire de l'Association DEBA, financée par les entreprises de biotechnologies vers les médecins, qu'à de réelles analyses scientifiques. Le CRII-GEN est préoccupé par les conséquences sanitaires à long terme de l'introduction des OGM dans l'alimentation, en particulier parce que leurs cultures commerciales représentent à 99% des plantes produisant ou tolérant des pesticides. L'Académie de Médecine ne se base sur aucune étude toxicologique approfondie avec des animaux de ferme ou de laboratoire, mais au contraire sur les arguments de ceux qui ont déjà autorisé des OGM en Europe. Certaines personnes à la base des rapports des Académies sont celles qui ont déjà voté à l'unanimité pour le maïs Bt OGM insecticide avec gène de résistance à un antibiotique, sans tests convenables sur la santé. Elles ne veulent toujours pas se dédire. De plus, des tests de nutrition de rats pendant 90 jours avec les OGM commercialisés sont encore aujourd'hui inexistants. Comment pourrait-on alors convaincre bientôt 450 millions d'Européens de leur innocuité ? Les arguments sur l'absence de problèmes sanitaires à long terme chez les américains consommant des OGM sont ridicules. Ces produits ne sont pas étiquetés aux Etats-Unis, et tout effet à long terme, par exemple sur l'immunité, la reproduction, ou le cancer ne pourrait être identifié aujourd'hui, notamment à cause des pesticides ou de leurs produits de transformation contenus par les OGM.

Traces d'OGM dans le maïs pour la consommation humaine : Novembre 2002

Jeudi 11 Janvier 2007
A l'heure où l'Europe vient de décider de reconduire le moratoire de commercialisation pour un certain nombre d'OGM, et où la majorité des européens ne désire pas d'OGM dans leur assiette, les analyses récentes du CRII-GEN montrent que de 5 produits à base de maïs sur 11 choisis dans le commerce en France contiennent des traces d'OGM. Le CRII-GEN est un comité d'expertise pour un meilleur contrôle des OGM présidé par Corinne Lepage. Il tient de nouveau à souligner qu'aucun des insecticides produits par les maïs OGM n'a suivi une procédure d'homologation précise et sérieuse comprenant des tests toxicologiques sur animaux. De plus les médecins ne disposent pas de moyens pour déceler le caractère éventuellement allergénique de ces OGM, qui pourraient entraîner des effets sérieux particulièrement chez les enfants et les personnes sensibles. Enfin, nous dénonçons une contamination qui met à terme en péril l'agriculture biologique, laquelle se veut respectueuse de l'environnement et de la santé des consommateurs.

José Bové : Novembre 2002

Jeudi 11 Janvier 2007
José Bové, syndicaliste de la Confédération Paysanne, est envoyé en prison pour avoir fauché des champs : on n'avait pas vu cela en France depuis le temps des rois. Le CRII-GEN tient à souligner qu'il considère que les luttes syndicales contre les OGM ne peuvent en aucun cas être réduites à de l'obscurantisme hostile à la recherche : ce serait faire une erreur grossière par méconnaissance du dossier. Pour détails voir article dans le quotidien Le Monde, 22/11/2002, p.16

Les OGM sont fort mal contrôlés : Octobre 2002

Jeudi 11 Janvier 2007
Le CRII-GEN n'est pas une association de lutte contre les OGM, mais une association pour un meilleur contrôle des OGM, ce qui est une approche très différente. Le CRII-GEN est un Comité de Recherche et d'Information Indépendantes sur le Génie Génétique, souvent cité pour ses désapprobations d'une utilisation des OGM dans l'environnement. Alors que plusieurs d'entre nous pensent que les OGM peuvent être un outil intéressant d'étude des gènes et de leurs rôles, voire pour la production de substances d'intérêt en milieu fermé, les OGM agricoles d'aujourd'hui nous apparaissent mal contrôlés et servir essentiellement une forme d'agriculture intensive utilisant des pesticides, tout en prenant en otage des agricultures plus respectueuses de l'environnement, de la santé et de la société. De plus, les promesses actuelles sont plus publicitaires que scientifiques, et la plupart du temps non tenues. Enfin, la question des expérimentations en plein champ doit être soulevée. Ces expérimentations doivent être à notre avis secondaires à des tests sous serre, et à des caractérisations génétiques précises qui la plupart du temps font défaut. Elles doivent être encadrées scientifiquement et non pas seulement par les industriels, ce qui n'est pas le cas pour la majorité d'entre elles. Enfin, elles doivent davantage rechercher la plus grande étanchéité, notamment vis à vis des insectes. Nous avons de multiples raisons de penser que les règles d'évaluations actuelles des risques des OGM sur la santé et l'environnement - tant d'un point de vue objectif que prédictif - sont très mal appliquées. Le Conseil Scientifique du CRII-GEN est composé d'experts indépendants et non de militants (www.crii-gen.org).

Retour des essais aux champs : Juillet 2002

Jeudi 11 Janvier 2007

Les nouvelles autorisations d'expérimentations d'OGM en plein champ données par le gouvernement français ne tiennent pas compte des résultats du débat public et du rapport des sages sur ce sujet. Le minimum requis sur la connaissance des risques sur la santé n'est pas atteint et les diffusions sont possibles. On prend en otage l'agriculture française et la santé humaine pour des raisons économiques, qui évitent simplement quelques essais de plus en serres. Nous dénonçons gravement ces lacunes.

Pr. Gilles-Eric SERALINI, Président du Conseil Scientifique du CRII-GEN Corinne LEPAGE, Présidente du CRII-GEN

Brevet sur le clonage humain reproductif : Juin 2001

Jeudi 11 Janvier 2007
Le groupe européen d'éthique vient de publier un avis indiquant que les cellules souches humaines génétiquement modifiées sont brevetables. L'office américain des brevets vient d'autoriser un brevet sur le clonage humain reproductif, et les embryons, les foetus obtenus par ce procédé. A l'heure où quelques bébés clonés pourraient naître d'ici 2003, le CRII-GEN dénonce et critique vivement ces prises de position qui ouvrent la voie à l'eugénisme et la marchandisation de l'espèce humaine.

Accords de Blair House : Février 2001

Jeudi 11 Janvier 2007
Réunis pour leur première assemblée générale, les membres du CRII-GEN (Comité de Recherche et d'Information Indépendantes sur le Génie gENétique - www.crii-gen.org) - exigent une révision ou une renégociation des accords de Blair House (1993) qui, depuis la crise de la "vache folle" et la récente interdiction des farines animales que nous avions demandée au CRII-GEN, sont devenus complètement caducs, et favorisent une importation non identifiée et contaminante d'OGM. - rappellent que les citoyens européens attendent d'abord de leurs agricultures qu'elles leur fournissent en qualité et en quantité des produits dont la fabrication ne soit en rien préjudiciables à leur santé et à l'équilibre des pratiques culturales et des écosystèmes. Les accords politiques d'aujourd'hui ne permettent pas de répondre à ces demandes.

Farines animales : Octobre 2000

Jeudi 11 Janvier 2007
Le CRII-GEN se prononce contre l'utilisation des farines et graisses animales, des OGM et des antibiotiques de croissance, en nourriture animale. Le problème des Encephalopathies Spongiformes est très clairement lié à une insuffisance des connaissances concernant le contrôle de l'expression génétique dans la synthèse des prions : l'utilisation des farines animales, surtout non chauffées, correspond à une transgression des lois les plus élémentaires de la biologie, aggravé par un abus caractéristique et le manque de connaissances scientifiques. La suppression des graisses animales évitera une accumulation des dioxines dans la chaîne alimentaire, et la suppression des antibiotiques de croissance permettra de lutter contre la dissémination des gènes de résistance aux antibiotiques, présents aussi dans certains OGM.

Révélation sur la toxicité des OGM : mars 2005

Jeudi 11 Janvier 2007

Le CRII-GEN révèle les graves anomalies observées chez des rats nourris aux OGM Occultation des dossiers d'expertise, opacité des décisions volontairement entretenue… c'est au terme d'un véritable parcours du combattant que le Comité de Recherche et d'Information Indépendantes sur le Génie Génétique (CRII-GEN)* a obtenu auprès de la commission gouvernementale chargée de l'évaluation sanitaire des OGM de nouveaux documents attestant des risques des OGM sur la santé. Des études faisant état de graves malformations chez des animaux nourris aux OGM ont été délibérément occultées. Ce nouveau dossier met en lumière les risques sanitaires liés aux OGM et la façon dont on les évacue. Le CRII-GEN dénonce des pratiques qui violent les dispositions du droit européen et traduisent une légèreté inquiétante face à un enjeu aussi important que celui de la santé publique. Le CRII-GEN souhaite ouvrir les éléments qu'il a obtenus au débat scientifique. Il exige la publication des études de toxicité des OGM réalisées sur les animaux, socle nécessaire à l'instauration d'une controverse scientifique et d'une expertise indépendante.