Support Séralini Team for GMO Risk Research - CRIIGEN
Soutenir le CRIIGEN

Les communiqués de presse

Bienvenue sur la page du Criigen dédiée à l'actualité et la publication des communiqués de presse de l'association. Vous trouverez ici tous les liens utiles, les informations et les documents nécessaires pour suivre l'actualité du Criigen et contacter ses membres. 

Réponse à la mise en cause du CRII GEN par Le Déaut : Mai 2005

Jeudi 11 Janvier 2007

Pour éviter d'avoir à répondre aux questions posées par le CRII GEN sur les risques sanitaires liés aux OGM et sur la toxicité du Round up présent dans de très nombreux OGM, M. Le Déaut préfère essayer de mettre en cause l'indépendance du CRII GEN au motif qu'il aurait reçu un financement de Carrefour. Outre le caractère lamentable et éculé de ce procédé, qui répète le comportement de ceux qui ont cherché à dissimuler la dangerosité de l'amiante et d'autres produits dangereux, il va de soi que le CRII GEN, composé d'experts totalement indépendant du lobby OGM, est un organe expertal reconnu. C'est la raison pour laquelle il a réalisé des études pour Carrefour comme Auchan ou encore, les gouvernements italien et québécois, le comité biosécurité de la Chine, l'Université de Montréal, des université tunisienne et égyptienne, la direction générale de l'agriculture de la commission européenne et plusieurs syndicats professionnels de l'alimentation et de l'agriculture. La présentation tronquée et malintentionnée de M. Le Déaut démontre s'il en était besoin que le travail accompli par le CRII GEN pour rendre transparentes les études sur les OGM le dérange et que son rapport, dont le CRII GEN avait dénoncé la méthode avant d'en connaître le contenu est uniquement à décharge des OGM. On souhaiterait que la transparence que le CRII GEN a pratiqué en ce qui concerne les destinataires de ses études soit appliquée par tous ceux qui ont eu à s'exprimer devant la mission parlementaire.

La CADA ordonne la levée du secret sur les études menées sur les rats nourris aux OGM : Mai 2005

Jeudi 11 Janvier 2007
Depuis de longs mois, le CRII-GEN se bat pour que les études mettant en évidence des effets significatifs sur la santé des rats nourris aux OGM soient rendues publiques. Le Ministère de l’agriculture avait refusé se réfugiant dans un premier temps derrière le secret des délibérations du gouvernement et dans un second temps derrière le secret industriel. Saisie par le CRII-GEN, la CADA vient d’ordonner la communication des études sur les rats nourris au Bt11 considérant en application de la directive 2001-18 qu’il ne pouvait y avoir confidentialité s’agissant des effets sur l’environnement et la santé. En ce qui concerne d’autres OGM pour lesquels les demandes d’autorisation initiales n’avaient pas été déposées en France, la CADA a estimé que le gouvernement français était lié par les décisions des Etats originellement saisis. En conséquence, elle a invité le CRII-GEN à saisir directement la Commission européenne , ce qui a été fait dès le 12 avril. En revanche, elle a indiqué que toutes les études et analyses réalisées en France sur ces mêmes OGM devaient être communiqués et le CRII-GEN a donc, à nouveau, saisi le Ministère de l’Agriculture d’une demande. Il s’agit d’une victoire très importante contre les industriels des OGM, qui , avec l’aide efficace du gouvernement, cherchent à tous prix à éviter un véritable débat scientifique sur les effets sanitaires des OGM que leurs propres études ont pourtant mis en évidence.

Inquiétude sur le rapport de la mission Le Déaut : Mai 2005

Jeudi 11 Janvier 2007

Le CRII-GEN constate avec déception le manque d'objectivité et d'impartialité dans les méthodes employées par certains responsables de la mission parlementaire OGM, à commencer par son Président, Jean-Yves Le Déaut. Cette défaillance s'est manifestée non seulement par une prise de position publique du président, sans nuance, dans un journal de l'industrie semencière promouvant les OGM, pendant la mission, mais encore par un dénigrement des personnalités qu'il auditionnait avant leur intervention ou pour éviter celles qui auraient pu se révéler dérangeantes. De plus, cette entreprise s'est poursuivie après audition pour tenter de réduire la portée des critiques formulées sur l'évaluation des OGM. Les questions essentielles et d'actualité ont été, en réalité, évacuées :

- incapacité des pouvoirs publics à disposer de méthodes de traçabilité précises des OGMexpérimentaux, permettant un suivi des disséminations et donc l'efficacité des mesures d'isolement préconisées par le gouvernement,

- incapacité à développer la transparence et la contre-expertise sur les tests sur la santé, occultant les conséquences à tirer des problèmes métaboliques significatifs sur les rats,

- obturation du débat sur le Roundup, principal désherbant du monde utilisé avec les OGM alimentaires destinés à le tolérer, par la diffusion d'un rapport en séance reprenant les données de Monsanto et signé par un premier auteur non toxicologue impliqué de près dans l'évaluation laxiste des OGM .

 

Ces pratiques rendent très difficile pour les membres de la mission la construction d'une opinion objective sur un sujet délicat et controversé. Le risque de distorsion de l'information est donc encore plus grand vis à vis des parlementaires non membres de la commission auxquels ce travail est en priorité destiné.

 

PS : des pièces jointes sont disponibles sur demande correspondant aux lettres attestant des faits relatés.

Nouvelles études sur le Roundup : Mars 2005

Jeudi 11 Janvier 2007

L'équipe du Pr. Gilles-Eric SERALINI à l'Université de Caen vient de publier des résultats originaux concernant la toxicité du Roundup, un des herbicides les plus vendus au monde et le plus utilisé avec les plantes OGM. La majorité des OGM commercialisés dans le monde correspond à des plantes alimentaires, qui ont été modifiées génétiquement afin de ne plus mourir lorsqu'elles ont absorbé cet herbicide répandu sur les cultures. Ce procédé facilite ainsi grandement son utilisation, comme la présence de ses résidus dans la chaîne alimentaire. L'herbicide est aussi évoqué comme un polluant important des eaux de rivières. Il est montré dans ce travail que les cellules de placenta humain sont très sensibles au Roundup, à des concentrations inférieures aux usages agricoles, expliquant peut-être des avortements et naissances prématurées aux Etats-Unis en milieu agricole. De plus, en dessous du seuil de toxicité, les effets du Roundup sont mesurés sur la synthèse des hormones sexuelles. Cela permet de classer cet herbicide dans les perturbateurs endocriniens potentiels. Enfin, les effets du Roundup sont toujours supérieurs à ceux du glyphosate, connu comme son principe actif. Ce travail a été réalisé en particulier avec le soutien du CRIIGEN ( www.crii-gen.org ) et de la Fondation pour une Terre Humaine ( http://www.terrehumaine.org )

Richard S, Moslemi S, Sipahutar H, Benachour N, Seralini GE. 2005. Differential effects of glyphosate and Roundup on human placental cells and aromatase Environ Health Perspect: doi:10.1289/ehp.7728. [Online 25 February 2005] http://ehp.niehs.nih.gov/docs/2005/7728/abstract.html

OGM mal évalués sur la santé : Octobre 2004

Jeudi 11 Janvier 2007
LE CRIIGEN dénonce l'importation d'un maïs OGM très mal évalué sur la santé. Ce 26 octobre, la Commission Européenne a décidé d'autoriser l'importation pour la consommation humaine de maïs OGM NK 603 tolérant au Roundup, donc susceptible d'en contenir, de la Société Monsanto. Onze états membres seulement sur 25 auraient approuvé cette décision l'été dernier, dont la France. Or, par exemple en France, un des comités sur lequel ce pays a basé son avis est la Commission du Génie Biomoléculaire (CGB). Pendant ses délibérations, cinquante différences significatives avaient été observées sur la santé des rats consommant ces OGM pendant 13 semaines, d'après les tests de la société demandant la commercialisation et menant ces expériences. Ces différences ont été jugées "sans signification toxicologique" par un expert qui avait eu seul les données, avec le président de la Commission, qui envoya dans l'urgence cet avis aux autorités européennes pendant les vacances d'août en informant la CGB en septembre. Ce procédé simplifié peut facilement conduire à entériner des erreurs d'interprétation et à sous-estimer les effets décrits dans les dossiers. De telles erreurs d'interprétation peuvent aussi s'être produites au niveau européen où le processus décisionnel par les scientifiques reste opaque. La Société Monsanto a publié dans un journal scientifique l'absence de problème, sans publier les taux du desherbant Roundup présents dans le maïs OGM qui pourraient causer des problèmes de santé à moyen et long terme. Le CRIIGEN, comité d'expertise indépendante et contradictoire sur le génie génétique, avait eu beaucoup de mal à rendre publiques ces délibérations couvertes par le secret industriel et gouvernemental (Le Monde, 23/4/2004). Il avait du faire appel pour cela à la Commission d'Accès aux documents Administratifs. En fait, il ressort de ces problèmes que le niveau d'exigence ou de laxisme d'une poignée de scientifiques décide de l'interprétation des tests effectués par l'entreprise et qui rend rentable et possible ou pas la diffusion de ces maïs OGM.Il est temps d'appliquer les plus hauts standards scientifiques et des exigences d'éthique, d'honnêteté et d'expertises contradictoires pour ce qui s'avère être une des plus importantes transformations du monde : l'application du génie génétique permet aujourd'hui la modification artificielle du patrimoine héréditaire des êtres vivants qui nous entourent. De telles potentialités doivent être réservées à l'amélioration des conditions de vie de l'homme après mure réflexion sur leurs conséquences, plutôt que de servir uniquement de simples intérêts commerciaux immédiats.

Les OGM sont fort mal contrôlés : Mai 2004

Jeudi 11 Janvier 2007
Le CRII-GEN n'est pas une association de lutte contre les OGM, mais une association pour un meilleur contrôle des OGM, ce qui est une approche très différente. Le CRII-GEN est un Comité de Recherche et d'Information Indépendantes sur le Génie Génétique, souvent cité pour ses désapprobations d'une utilisation des OGM dans l'environnement. Alors que plusieurs d'entre nous pensent que les OGM peuvent être un outil intéressant d'étude des gènes et de leurs rôles, voire pour la production de substances d'intérêt en milieu fermé, les OGM agricoles d'aujourd'hui nous apparaissent mal contrôlés et servir essentiellement une forme d'agriculture intensive utilisant des pesticides, tout en prenant en otage des agricultures plus respectueuses de l'environnement, de la santé et de la société. De plus, les promesses actuelles sont plus publicitaires que scientifiques, et la plupart du temps non tenues. Enfin, la question des expérimentations en plein champ doit être soulevée. Ces expérimentations doivent être à notre avis secondaires à des tests sous serre, et à des caractérisations génétiques précises qui la plupart du temps font défaut. Elles doivent être encadrées scientifiquement et non pas seulement par les industriels, ce qui n'est pas le cas pour la majorité d'entre elles. Enfin, elles doivent davantage rechercher la plus grande étanchéité, notamment vis à vis des insectes. Nous avons de multiples raisons de penser que les règles d'évaluations actuelles des risques des OGM sur la santé et l'environnement - tant d'un point de vue objectif que prédictif - sont très mal appliquées. Le Conseil Scientifique du CRII-GEN est composé d'experts indépendants et non de militants (www.crii-gen.org).

Maïs OGM et ravageurs très dangereux : Octobre 2002

Jeudi 11 Janvier 2007
Le CRII-GEN a été un des premiers organismes d'experts scientifiques à expliquer le danger de l'insecte ravageur Diabrotica virgifera, importé semble-t-il depuis le continent Américain vers le centre de l'Europe où il n'existait pas, il y a plusieurs années au cours du conflit des Balkans. Une liaison est visible avec les créations de nouveaux OGM par une grande compagnie internationale, il s'agit de maïs spécialement résistants à cet insecte. Alors en effet que cet insecte était censé ne pas exister en Europe occidentale, une demande d'expérimentation en plein champs a été formulée auprès de la CGB en 1999 et autorisée, anticipant peut-être sa venue. Ceci était annoncé par la voix du Président du Conseil Scientifique (Gilles-Eric Séralini, OGM le Vrai Débat, Flammarion, 2000). Sa Présidente C. Lepage a souvent mis en garde contre l'utilisation des OGM à des fins géopolitiques. Hélas, d'après de nombreux observateurs, les insectes dévastateurs sont effectivement arrivés en France, au cours de l'été 2002. Cependant, la levée du moratoire commercial sur les OGM agricoles ne résoudrait en aucune manière les problèmes posés, car les maïs OGM concernés par le moratoire ne sont pas résistants à Diabrotica. De plus, nous dénonçons une politique qui consisterait à introduire les OGM par une sorte de chantage écologique dont il faudrait enquêter sur les origines.

L'utilisation de pesticides est aggravée par les OGM : Avril 2004

Jeudi 11 Janvier 2007
Les statistiques internationales 2003 des OGM cultivés commercialement, dans l'environnement, montrent clairement que tous les OGM développés ont comme caractère transgénique soit la tolérance à un herbicide, soit la production d'un insecticide directement par la plante, soit les deux. Les OGM en attente d'autorisation en Europe correspondent aussi à ces caractères. Les autres propriétés revendiquées des OGM restent dans le domaine de la recherche depuis vingt ans. Or, selon un rapport de Charles Benbrook détaillant les données américaines de L'UDSA, l'utilisation de pesticides sur OGM a dépassé de plus de 30 milliers de tonnes celle sur cultures conventionnelles au cours des trois dernières années, notamment à cause de la recrudescence des adventices les moins sensibles aux herbicides. Les risques sur la santé des pesticides associés aux OGM demeurent encore à étudier, et le CRII GEN assure une mission d'expertise critique indépendante dans ce domaine. Il demande des tests de toxicité sur animaux, de plusieurs mois et standardisés, avant toute consommation humaine, qui restent à fournir au public pour les OGM en attente d'autorisation en Europe, avant de pouvoir évoquer la levée du moratoire.

http://www.biotech-info.net/technicalpaper6.html

Corinne Lepage à Caen : Avril 2004

Jeudi 11 Janvier 2007
" Les risques modernes et le principe de précaution comme un principe de gestion et d'action "
Corinne Lepage viendra expliquer comment une politique crédible devra désormais satisfaire aux exigences de sécurité et de précaution dans les questions critiques de la dégradation du climat et de la biodiversité, de la dégradation de l'agriculture et des terres arables qui favorise la famine, des risques sanitaires et éthiques liés à l'alimentation et aux biotechnologies, et aussi des problèmes cruciaux de la justice. Corinne Lepage, avocate, qui fut ministre de l'environnement, est un ardent défenseur pour les grandes causes du citoyen et de la planète. Elle est, entre autres, présidente du Comité de Recherche et d'Information Indépendantes sur le Génie Génétique (CRIIGEN) qui travaille pour une meilleure régulation des OGM à travers le monde. Elle signera ses ouvrages récents devant le public de l'Université InterAges, et donnera sa conférence le lundi 24 mai à partir de 14h30, à l'amphithéâtre Marie de Clèves, Vissol, sur le Campus I du centre ville de Caen.

La Cada donne raison au CRIIGEN : Février 2004

Jeudi 11 Janvier 2007
La Commission d'Accès aux Documents Administratifs vient de se prononcer en faveur de la communication des procès-verbaux détaillés de la Commission du Génie Biomoléculaire, évaluant les OGM, auprès du CRIIGEN qui en avait demandé copie. Il ne peut y avoir occultation que des informations portant atteintes aux secrets de la vie privée, industriels ou commerciaux.